La Crémade

Samedi 12 Janvier 2013

Visite du Mas de La Crémade

A Saumane de Vaucluse

Nous commençons la nouvelle année, sous les meilleurs auspices, en concrétisant, enfin, ce projet plusieurs fois reporté.

C’est donc, par un joli temps de janvier provençal, que le petit groupe prend le chemin de la Crémade, où nous attend Magali Mille-Montagard, maîtresse des lieux et santonnière réputée. (Par prudence, le rendez-vous avait été négocié en fin d’année 2012 afin de pouvoir profiter pleinement de ce lieux, un peu magique en cette période de l’année).

La Crémade 10

Pour quelques uns d’entre nous, le chemin menant au mas, résonne encore de beaux souvenirs de promenades et après s’être empli les yeux de la nature toujours endormie, nous pénétrons, après quelques marches, dans une petite maison à deux pas du mas et de l’atelier de création. Là, nous découvrons une magnifique crèche (de 12 M2), sonorisée et animée montrant, chaque année, un village différent de Provence et où certains santons représentent des personnages connus de la région : tels un boulanger et un forgeron de Carpentras, un « tambounaïre » d’Arles, le braconnier de Saumane et encore beaucoup d’autres.

Puis, notre hôtesse nous conduit vers le petit atelier, où elle nous raconte l’histoire de ce lieu dans lequel depuis 80 ans, sont fabriqués des santons, mais aussi un peu « son histoire » personnelle, puisqu’elle a commencé dès l’âge de 8 ans, à participer au travail de son père, Joseph Montagard (1900-1992) santonnier, tambourinaire et félibre, dont la présence reste quotidienne grâce à quelques photos jaunies témoins de cette époque. Depuis, elle a fait de sa passion d’enfance le travail d’une vie et continue de respecter la tradition provençale de fabrication.

« A la Crémade, les santons sont fabriqués en terre crue, séchés au soleil et peints aux ocres et oxydes de Provence » nous précise-t-elle fièrement  !

Très vite, nous ressentons, que ce lieu n’est pas qu’un simple atelier de santonnier, mais un endroit où vibre encore la tradition populaire provençale, héritée de siècles d’histoire, façonnée par les labeurs, les joies et les peines de vie des gens qui ont vécu en ce pays depuis si longtemps.

La Crémade 7

Et pour ne pas oublier cette belle rencontre, les santons achetés trouveront, à Noël prochain, leur place dans la crèche familiale.

Si nous avions beaucoup de mal, à contrôler notre curiosité, en continuant de poser de nouvelles questions sur cet univers hors du temps, les montres, elles, nous rappelaient notre rendez-vous de fin d’après-midi tout aussi traditionnel, celui de partager la Galette des Rois et d’y retrouver les adhérents et amis, qui n’avaient pu nous accompagner dans cette première sortie de l’année ouverte à tous.

Cette année, de jeunes têtes couronnées furent à l’honneur, en partageant la visite de la Crémade et la galette traditionnelle.

C’est avec plaisir, que nous voyons, à travers la présence de ces jeunes, les prémices d’une relève assurée pour les Amis du Vieux Velleron !                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  M.K

Voir toutes les photos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :